La Spiruline, ce « super aliment »

La Spiruline, ce « super aliment »

Les nombreuses propriétés et les multiples vitamines dont elle regorge font de la spiruline un aliment ou un complément alimentaire idéal pour les seniors. Extraite, séchée et préparée de manière artisanale et naturelle, elle conserve ses atouts et ses bienfaits. Comment manger léger et sainement en couvrant ses besoins essentiels ? Zoom sur cette algue bleue pas comme les autres.

Par Léo Beaucaire

Il était une fois la spiruline. Comme un clin d’œil malicieux de Dame Nature pour nous enseigner la modestie, elle a doté une cyanobactérie, ou « algue bleu-vert », d’une richesse incroyable, de propriétés inégalables, réunies dans un aliment unique et millénaire aux propriétés antioxydantes et rajeunissantes. Fort heureusement, la modernité, les progrès de la technicité et de la société de consommation ne sont pas parvenus à nous séparer de nos origines et nous avons été capables de reconnaître l’alimentation comme base de notre santé physique et psychique, comme secret de notre équilibre. La spiruline a été reconnue par les scientifiques comme ayant participé au développement de la vie sur terre. Elle contribue également fortement au respect de l’environnement. L’Amérique centrale et l’Afrique représentent, originairement, les deux bastions essentiels de la spiruline qui se développe principalement dans l’eau douce des lacs d’origine volcanique. Les Aztèques en font l’éloge dans certains de leurs récits qui constituent la première trace écrite de la consommation de spiruline pour sa grande valeur nutritive. Depuis, la culture de la spiruline s’est considérablement développée, notamment en France et dans le monde, lors de programmes de lutte contre la malnutrition, puis dans le quotidien des végans, des sportifs, des seniors et de tout un chacun.

Un « super aliment »

Qualifiée de « super aliment » par les nutritionnistes et nombres de professionnels de la santé, la spiruline est un véritable concentré en éléments nutritifs, vitamines et minéraux à tel point qu’elle a figuré au centre de programmes de lutte contre la malnutrition en Afrique, comme celui du Dr Jean Dupire, médecin nutri-thérapeute et homéopathe, auteur de nombreux ouvrages et animateur d’ateliers réputés sur l’alimentation. Au fait des bienfaits reconnus de la spiruline, l’ONU a même pris acte de son potentiel et s’en sert afin d’améliorer les perspectives de développement durable. 

Très riche en protéine, avec une teneur comprise entre 60 et 70 %, la spiruline est au cœur du menu des végans et très pratique pour remplacer la viande sans risque de carences. D’une très bonne qualité, les protéines contenues dans la spiruline sont parfaitement assimilables par l’organisme. Les sportifs qui doivent souvent augmenter leur apport en protéine de manière conséquente la préfèrent ainsi aux autres sources notamment carnées, moins faciles à digérer et à assimiler. Les seniors également, qui ont parfois du mal à digérer les mets copieux et carnés peuvent ainsi aisément se tourner vers cette algue agréable et facile à digérer. Dans une moindre mesure, la spiruline contient également des glucides et des lipides, dont plusieurs acides gras essentiels. Calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, potassium et chrome représentent aussi les minéraux et oligoéléments non exhaustifs contenus dans la spiruline. Particulièrement concentrée en calcium et en fer, elle répond aux besoins spécifiques des seniors. Acteur essentiel dans la formation des os, des dents et des transmissions nerveuses, le calcium permet de prévenir l’ostéoporose qui touche surtout les femmes à partir de la ménopause. Par ailleurs, il n’est pas rare que les seniors connaissent certaines carences, en fer notamment. Diminution de l’appétit, repas confectionnés rapidement, ballonnements, digestion difficile, manque d’exercice et certaines pathologies sont autant d’éléments qui peuvent en être la cause. La spiruline permet de lutter efficacement contre l’anémie et autres carences, de manière totalement naturelle, inoffensive et parfaitement tolérée et d’éviter toutes les conséquences néfastes d’un manque de fer ou de tout autre élément indispensable à l’organisme. Le phosphore participe également à la minéralisation osseuse et facilite la digestion des glucides. Quant au magnésium, il est connu pour de nombreuses propriétés bénéfiques sur différentes fonctions de l’organisme et principalement le système immunitaire, le transport de l’énergie ainsi que le métabolisme du calcium et de la vitamine C. Le magnésium facilite également la concentration et joue un rôle apaisant en cas de stress et d’anxiété.

Cette « super algue » qu’est la spiruline contient également un nombre incroyable de vitamines. Parmi elles, la vitamine E reconnue comme puissant antioxydant et protecteur des maladies cardiovasculaires, plusieurs vitamines B, dont la vitamine B 12, connue notamment pour synthétiser les globules rouges et participer au développement du système nerveux, ainsi que la vitamine K, jouant un rôle dans la coagulation du sang et la métabolisation du fer.

La spiruline se « met à table »

La spiruline dévoile ses secrets et révèle de nombreux effets bénéfiques et thérapeutiques pour rester en bonne santé et se soigner. « Un corps sain dans un esprit sain », ce dicton ne peut pas mieux s’appliquer ailleurs. Grâce au cocktail de vitamines, minéraux et éléments nutritifs qu’elle renferme, elle agit efficacement sur l’humeur, les capacités intellectuelles, cognitives et mnésiques. Rien de tel également pour booster les défenses immunitaires et jouer le rôle d’un antiviral puissant. En période hivernale et durant la crise sanitaire que nous traversons, ce type d’aliment est donc à privilégier. Par ailleurs, elle a montré certaines propriétés efficaces dans le traitement de certains cancers comme celui du pancréas et de la prostate. La spiruline agit aussi comme régulateur du « mauvais cholestérol » et contribue au traitement de l’anémie. Grâce au bêtacarotène qu’elle contient, cette cyanobactérie est également conseillée pour couvrir nos besoins journaliers en vitamine A, connue pour son action sur la peau et l’acuité visuelle.

La beauté, une question de menu

La beauté est une question de goût, ou plutôt d’alimentation. De plus en plus d’études scientifiques ont permis de montrer que le contenu de nos assiettes se reflète dans nos miroirs. Manger « antirides », est réellement possible. Les aliments fortement antioxydants contribuent largement à la régénération des cellules, à raviver le teint et à ralentir l’apparition des rides. Sans oublier évidemment les nombreux minéraux et vitamines qui préservent l’aspect des dents, de la peau, des ongles et des cheveux. Véritable cure de jouvence, la spiruline permet de pallier les manques souvent présents dans notre alimentation moderne et occidentale qui a tendance à être déséquilibrée et dépourvue d’éléments essentiels. Par ailleurs, on trouve sur le marché certains produits naturels à base de spiruline comme un savon doux pour la peau. La spiruline, alliée à certaines autres composantes comme le karité par exemple, comporte en effet de nombreux bienfaits également en contact avec la peau. Un savon végétal à base de spiruline est particulièrement recommandé en cas d’eczéma ou de psoriasis, mais peut s’utiliser au quotidien pour une peau douce et régénérée. 

La phycocyanine : un pigment royal

Il s’agit du fameux pigment bleu de la spiruline. Avec une teneur comprise entre 1 500 et 2 000 mg de phycocyanine pour 10 g, la spiruline est l’un des aliments les plus riches en phycocyanine sur terre !

Il existe cependant certaines variantes et l’on trouve sur le marché des sortes de spiruline plus concentrées en phycocyanine que d’autres, suivant la provenance et les techniques de production employées. La spiruline de « Paracas », une souche originaire du Pérou, sa terre d’origine, est notamment connue pour en contenir un pourcentage particulièrement élevé. Ce principe actif contenu dans la spiruline est très prisé pour ses nombreuses propriétés. Son extraction représente, à elle seule, un art qui requiert expérience et savoir-faire afin de conserver toutes ses propriétés et le rendre assimilable par l’organisme en le détachant de la protéine à laquelle il est associé. L’extrait de phycocyanine est ainsi utilisé par de nombreux laboratoires, en particulier pour le traitement des allergies et des symptômes liés aux allergies saisonnières. La phycocyanine a également été reconnue comme l’une des molécules naturelles des plus efficaces pour lutter contre les inflammations et les douleurs en cas d’affections des cartilages et des articulations. Antioxydant puissant, la phycocyanine protège les cellules des radicaux libres et stimule la production de cellules immunitaires. Ce pigment est contenu dans la spiruline, mais se consomme à part entière pour une réelle efficacité. On le trouve généralement sous la forme d’extrait concentré liquide.

Spirulinier, tout l’art d’un métier

Il existe une très grande variété d’espèces de spiruline dont certaines seulement sont comestibles. Grâce au développement de techniques sophistiquées et de serres géothermiques, la spiruline peut, à l’heure actuelle, être récoltée dans le monde entier, indépendamment du climat. Cependant, la qualité de la spiruline dépend en grande partie de sa provenance, de ses procédés de culture, de récolte et de transformation. Si la qualité de la spiruline sauvage dépend de sa provenance et de la pureté des lacs et de l’environnement dont elle est issue, la spiruline cultivée présente également de nombreux avantages et gages de qualité, de naturalité et de sécurité, pour autant que la ferme aquacole qui la produit respecte certains critères. En effet, des conditions optimales de culture, la garantie d’un produit naturel sans ajout de substances chimiques et le respect de procédés spécifiques et exigeants en représentent les conditions sine qua non pour obtenir une spiruline cultivée fiable. 

Pour extraire la spiruline de son milieu de culture, la façonner et la sécher en conservant toute la richesse de ses propriétés, il faut procéder dans les règles de l’art. Il est important de vérifier que la production est parfaitement naturelle et respecte un ensemble de techniques très méticuleuses de culture, d’extraction et aussi de séchage. Il existe plusieurs fermes aquacoles réparties sur toutes les régions de France, qui produisent une spiruline de qualité avec une production garantie 100 % naturelle et des procédés respectueux de l’environnement. Garantie sans pesticides, sans insecticides, ni aucun élément chimique, les fermes aquacoles françaises mettent un point d’honneur à commercialiser une spiruline produite selon un savoir-faire artisanal, qui préserve véritablement les bienfaits énoncés pour la santé. Il est conseillé de privilégier une production locale plutôt que des importations étrangères, industrielles, originaires de pays comme la Chine, qui peuvent comporter certains pièges et ajouts. Par ailleurs, la production française permet une plus grande transparence avec la possibilité de se rendre directement à la ferme, de visiter et de choisir soi-même la forme de spiruline qui convient à nos besoins spécifiques. Il existe une très grande variété de choix de production 100 % française avec des produits de grande qualité.

En effet, depuis les bassins de culture au sein desquels la spiruline peut proliférer, jusqu’à l’obtention de sa forme commerciale, le processus est très délicat et requiert beaucoup d’expérience et de savoir-faire. En premier lieu, l’eau des bassins doit être maintenue à une température spécifique pour lui permettre de se multiplier. Afin de chauffer les bassins de manière optimale, le spirulinier doit donc être équipé d’installations performantes et adéquates. Intervient ensuite l’extraction de l’algue de son milieu de culture et de l’eau résiduelle. La spiruline est ainsi filtrée, donnant naissance à une biomasse pleine de spiruline, de consistance semblable à de la pâte à modeler. Une presse sous vide permet d’en extraire le milieu de culture résiduel. Cette opération est délicate pour préserver certaines substances fragiles de la spiruline comme la phycocyanine. Le professionnel procède ensuite au façonnage de la spiruline sous la forme de longs « spaghettis » qu’il faudra ensuite faire sécher. Le séchage requiert une attention toute particulière. Il doit être doux et ne pas dépasser une certaine température, afin de ne pas risquer d’altérer les propriétés de la spiruline. Une production artisanale permet généralement de respecter les exigences de qualité pour un produit optimal. Ces « spaghettis » ensuite concassés prennent la forme de paillettes, prêtes à la consommation. Il s’agit de la forme crue de la spiruline. Après une analyse microbiologique, la commercialisation peut alors débuter.

La spiruline, oui, mais comment ?

La spiruline peut être consommée sous différentes formes, en fonction de préférences personnelles et de certaines commodités. L’aspect importe peu pour autant que la spiruline ait été cultivée de manière à conserver toutes ses propriétés. Sous forme de brindilles ou de paillettes, elle peut aisément faire partie de nos recettes et ajouter une touche colorée à nos salades ou accompagner des flocons de muesli, par exemple. À noter cependant que pour qu’elle conserve toutes ses propriétés, il est recommandé de ne pas faire chauffer la spiruline, mais de la consommer telle quelle. La poudre peut être diluée et agrémenter nos jus de fruits matinaux, ou accompagner des aliments tant sucrés que salés, être saupoudrée dans n’importe quel plat cuisiné ou crudités. La spiruline est également commercialisée sous la forme de capsules ou comprimés, ce qui peut être très utile pour une cure, afin d’en consommer le dosage adapté. Pour les personnes qui n’aiment pas le goût très particulier de la spiruline, les comprimés peuvent également présenter certains avantages. La spiruline, sous quelque forme que ce soit, convient à tous les adultes et adolescents et tout particulièrement aux personnes dont le régime alimentaire n’est pas assez riche en nutriments. Sa richesse nutritionnelle incomparable en fait un véritable « super-aliment » indispensable à chacun, mais surtout aux sportifs et aux seniors. La spiruline peut être prise au quotidien, toute l’année, ou en cure 2 à 3 fois par année, même en l’absence de carences spécifiques, afin de rester en forme et de faire le plein d’énergie.

Les doses recommandées sont variables selon les personnes et les besoins, mais, de manière générale, il recommandé de commencer par une prise modérée d’un gramme par jour, par exemple, puis d’augmenter progressivement. Des personnes dont l’alimentation est suffisamment équilibrée pourront se suffire de 2 à 3 grammes par jour pour bénéficier de tous ses bienfaits. En cure, la quantité moyenne recommandée est de 3 à 5 grammes par jour. En ce qui concerne les sportifs, les personnes qui consomment peu de protéines ou désireuses de booster particulièrement leur vitalité opteront plutôt pour une consommation de 10 grammes de spiruline par jour. En tant que complément alimentaire, sous forme de comprimés ou de capsules, elle se prend généralement avant les repas ou tout simplement le matin, dans le cadre du petit-déjeuner par exemple. Lorsqu’elle est prise dans le cas d’une cure, il est conseillé de ne pas la consommer en fin de journée en vertu des effets stimulants qu’elle comporte, pour éviter un trop-plein d’énergie au moment du coucher.

La spiruline gourmande

Cette algue prodigieuse peut également agrémenter des menus gourmands. Elle se marie avec de nombreux aliments et peut être accompagnée à merveille avec du cacao frais ou des amandes, qui comportent également plusieurs avantages en termes de valeur nutritive. Intégrée à notre alimentation de tous les jours, la spiruline peut se consommer à tout moment de la journée, incorporée dans différentes préparations aussi variées que les mueslis du petit-déjeuner, les smoothies gourmands du goûter, et les recettes sucrées ou salées les plus classiques ou les plus originales.

Certains fabricants proposent même des pâtes de fruits à base de spiruline avec des goûts différents comme la fraise, la goyave, le kiwi et bien d’autres pour faire consommer la spiruline aux enfants, mais également aux grands gourmands.

On se laissera tenter par un petit péché au goût de chocolat noir avec des tablettes à base de spiruline, et, plus récemment, on la trouve dans un nouveau format : un mélange de graines sucrées ou salées. Lorsqu’elles sont sucrées, il s’agit d’un mélange de graines torréfiées de sésame, tournesol, amandes et noisettes auquel on a ajouté de la spiruline. Ce savoureux mélange représente une idée goûteuse et saine à consommer en encas par exemple. Et pour le format salé, on y trouve des graines de sésame et tournesol torréfiées et de spiruline, pour l’apéritif ou pour sublimer nos salades !

La spiruline convient particulièrement aux besoins des seniors

Avec l’âge, il est particulièrement difficile de respecter toutes les conditions d’une alimentation suffisamment riche en éléments essentiels pour couvrir tous nos besoins alors que l’on doit manger léger et que l’on éprouve souvent des difficultés à digérer. Grâce à la spiruline, les seniors bénéficient de tous les apports nécessaires, et ce, même pour les personnes dépendantes qui peuvent éprouver certaines difficultés à mâcher ou à digérer. La spiruline est parfaitement tolérée par la majorité des personnes. Par ailleurs, elle permet de booster les capacités, cognitives, mentales et physiques, ce qui en fait pirvéritablement un « super aliment » pour les seniors. 

Il n’existe que peu de contre-indications. Les personnes atteintes de phénylcétonurie qui ne parviennent pas à synthétiser la phénylalanine, un acide aminé qu’elle contient, doivent faire attention. Les personnes atteintes d’hémochromatose ne doivent pas non plus en consommer, car la caractéristique de cette maladie génétique est une hyper absorption du fer par l’intestin et son accumulation dans l’organisme. D’autres cas requièrent également une certaine attention. Si l’on prend de l’insuline ou un traitement anticoagulant, par exemple. Lorsque l’on commence une cure à la spiruline, certains intestins délicats peuvent ressentir une petite gêne qui passera rapidement en augmentant les doses.

Où peut-on se procurer la spiruline ?

Il existe de nombreuses façons de se procurer la spiruline sous ses nombreuses formes. Tout d’abord, la vente en ligne offre un grand panel de perspectives et d’opportunités pour choisir le produit qui convient le mieux à nos besoins sur des sites agréés. En France, plusieurs salons et foires peuvent présenter cette cyanobactérie tant prisée. Il s’agit d’une manière très agréable de découvrir la spiruline et d’obtenir des précisions et astuces de professionnels en passant des moments de divertissement et d’échanges. On y découvre toutes les formes disponibles sur le marché ainsi que des idées d’utilisation et de recettes. Pour une expérience unique, on peut également se rendre dans l’une des fermes aquacoles réparties sur le territoire français. Plusieurs fermes vendent la spiruline sur place et font découvrir leurs différents produits aux visiteurs. Certains magasins de producteurs et enseignes « bio » vendent la spiruline sous des formes variées. En ce qui concerne les comprimés et gélules plutôt utilisés pour les cures, on les trouve également en pharmacie.

Ainsi, la spiruline peut représenter un excellent moyen naturel de faire un geste pour sa santé. Au quotidien ou en cure, elle contient de nombreux bienfaits pour le corps et l’esprit. Aliment gourmand ou capsules vivifiantes, à chacun sa spiruline. Contrairement à de nombreux compléments alimentaires, elle est complètement naturelle et fait l’objet d’une charte de qualité. Lorsque le processus de fabrication est soigneusement appliqué de manière artisanale par des spiruliniers expérimentés, on obtient toute la garantie d’un produit optimal dont les propriétés ont été pleinement préservées. Sans oublier que le séchage est un procédé particulièrement délicat et qu’une spiruline de qualité doit avoir subi cette étape avec succès, ce qui garantit qu’elle n’a pas été dénaturée.

Encadré 1

Le saviez-vous ?

À ce jour, la spiruline compte plus de 1500 espèces différentes dont 36, seulement, ont été identifiées comme étant comestibles. L’arthrospira platensis et la spirulina maxima sont les espèces que l’on trouve le plus communément sur le marché.

Encadré 2

La charte de la Fédération des Spiruliniers de France

« La spiruline représente une production récente que l’on ne parvient pas à catégoriser ni comme un animal ni comme un végétal. Pour ces raisons, elle peine à trouver sa place dans la réglementation bio européenne.

La spécificité de la production française, représentée par la Fédération des Spiruliniers de France (FSF), tient au caractère artisanal des fermes, par leur taille (de 100 à 5 000 m²), ainsi que par les procédés utilisés. La spiruline est cultivée sans colorants ni conservateurs de synthèse, par des producteurs ne pratiquant pas l’extraction de molécules issues de la spiruline. La culture de spiruline défendue par la FSF est garantie non OGM et exempte de pesticides. Lorsqu’ils adhèrent à la FSF, les spiruliniers signent la charte de la Fédération dans laquelle ils s’engagent à respecter différents points en matière de qualité, respect de l’environnement, respect des consommateurs, solidarité et entraide. Les spiruliniers de France commercialisent leur production essentiellement en vente directe ou en circuits courts (sur Internet, dans des magasins bio…). » (Source : Site de la Fédération des Spiruliniers de France)

Encadré 3

Attention, ça chauffe !

La spiruline ne doit pas être chauffée au-delà d’une certaine température pour conserver l’intégralité de ses bienfaits. Le mieux est donc de la consommer telle quelle, c’est-à-dire en l’intégrant à des salades ou des préparations sucrées.

Encadré 4

Spiruline et Vitamine C

Pour décupler ses effets, beaucoup de spécialistes conseillent de la prendre en même temps qu’une cure de vitamine C. Et ce en effet, pour favoriser l’assimilation du fer par l’organisme.

 

Encadré 5

Le Guacamole à la spiruline

Ingrédients pour 4 personnes :
– 2 avocats
– 1 oignon rouge
– 3 cuillères à café de spiruline
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 1 citron pressé
– Une pincée de sel

Préparation 
Ecraser ou mixer les avocats, couper finement l’oignon rouge, ajouter l’huile d’olive, le citron, le sel et la spiruline. Mélanger le tout. À consommer en salade ou avec des bâtonnets de carottes ou de concombres.

Encadré 6

Le Smoothie à la banane et à la spiruline

Ingrédients (pour deux bols)

1 banane

2 c à soupe de sirop d’agave

1 c à café de spiruline en poudre

20 cl de lait (lait végétal de préférence)

Des flocons d’avoine

Des fruits rouges

Des graines de chia

Préparation

Peler la banane et la découper en rondelles. Verser les rondelles dans le bol du blender. Ajouter le lait, la spiruline et le sirop d’agave. Mixer le tout. Verser dans les deux bols. Dégarnir ensuite à sa guise avec les flocons d’avoine, les fruits rouges et les graines de chia ou tout autre ingrédient que l’on souhaite ajouter.

Encadré 7

Témoignage d’Alice

« J’ai 65 ans et je suis relativement en bonne santé. J’essaie de pratiquer une activité quotidienne et de faire attention à ce que je mange. Pendant des années, j’ai souffert, en hiver, de nombreux rhumes et infections virales et au printemps je faisais de nombreuses allergies. Même si ce n’était pas grave en soi et que je n’étais pas vraiment à plaindre, cela m’a toujours beaucoup dérangée et j’ai essayé de nombreuses médecines alternatives pour me débarrasser de ces désagréments saisonniers : homéopathie, acuponcture et j’en passe. Même si certaines ont eu quelque efficacité, cela n’a pas marché sur du long terme. Un jour, j’ai été invitée chez une amie qui avait ajouté à sa salade un ingrédient vert que je ne connaissais pas. Des sortes de petites brindilles croustillantes. Sans savoir de quoi il s’agissait, je lui ai demandé sa recette parce que j’avais été surprise par ce goût original que je découvrais pour la première fois. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’il s’agissait de la spiruline et que cela représentait un “super aliment” qu’elle intégrait à de nombreux plats afin de bénéficier d’un apport alimentaire hors du commun et d’effets thérapeutiques efficaces pour de nombreuses affections. Elle a réussi à me convaincre. Cela me permettrait de varier mes recettes et de faire le plein de vitamines. Je l’ai prise en cure deux fois par année avant l’hiver et le printemps afin de tester son effet sur mes problèmes particuliers. J’ai senti une réelle différence et je résistais beaucoup mieux aux aléas de l’hiver comme les refroidissements et le rhume. À part cela, j’ai aussi senti une différence sur mon humeur générale. Fini le coup de blues hivernal, j’avais la pêche. Depuis, je ne me passe plus de la spiruline. Je l’intègre à mes menus et je découvre constamment de nouvelles recettes.

Encadré 8

Corinne, l’avis d’une végétalienne

« Toujours sensible à la cause environnementale et à la maltraitance animale, j’ai refusé de consommer de la viande depuis mon plus jeune âge pour devenir à l’adolescence complètement végétalienne. Mes parents qui ne voyaient pas mon extrémisme d’un bon œil ont tenu à me faire passer des visites régulières chez le médecin. Après quelques années de privations, il s’est avéré en effet que j’avais beaucoup de carences et notamment en protéines et en fer. Mes parents voulaient absolument que j’arrête et c’était une période très difficile pour moi et mes convictions intimes. C’est là que le médecin m’a parlé de cures de spiruline pour combler mes carences et pour continuer à respecter mes habitudes alimentaires. J’ai donc suivi ses recommandations et aujourd’hui, j’en suis pleinement satisfaite. Après de nombreuses années de consommation, cela me fait toujours autant de bien. Alors que j’avance en âge, j’en ressens encore davantage le besoin et de temps en temps je la prends comme cure pour me sentir en forme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *